THETYS - news080525
le VOYAGE DE THETYS
betn photos recettes presse news localisation blogscopains bato index
LA NEWS DU 25 MAI 2008
COntact : thetysmail@gmail.com

Presque 2 mois ont passé depuis notre arrivée à Las Palmas un certain 23 mars.

Nos premiers instants à terre nous ont permis de faire la connaissance des voisins de ponton, nous mettre au rythme des apéros quotidiens avec les uns et les autres, barrer sur la « liste des choses à faire » (réminiscence … ?) les lignes les moins sympathiques : ménage, course (au magnifique Carrefour de Las Palmas !), rangement et divers bricolages.


5 avril 2008 : Ensuite est venu le temps des vacances, avec la visite des parents et les balades géographiques et gustatives à la découverte de Grande Canarie : Pico de Las Nieves, Tejeda, Agaete, Maspalomas et leurs quelques heures de marche, tapas, « papas con moro rojo », chorizo et autres spécialités locales. Le tout dans un climat printanier version assez chaude. Un petit coup de ferry et nous voilà pour 3 jours à Ténérife, le temps de se balader au pied du Teide (plus haut sommet et volcan des Canaries, à 3718m), et de découvrir la magnifique pointe nord-est de l’île. Le camp de base « Thétys » restant amarré à son ponton LasPalmasien tout le temps de ces vacances.


16 avril 2008 : Parents repartis, on s’occupe de LA réparation que Thétys réclame depuis notre arrivée, et découverte après avoir sorti une trentaine de litres bien répartis (et donc peu visibles) sur toute la longueur de la coque tribord : une magnifique fissure en avant de la quille ! Seulement ce qui s’était avéré compliqué à Gruissan en mars (trouver une grue, un emplacement à terre et un réparateur dans le même espace-temps) devient ici un sport à plein temps. Entre la langue, la tropicalisation des îliens et les moyens techniques locaux, il nous faudra quasiment 3 semaines pour trouver la solution : cela se fera début mai à Pasito Blanco, au sud de Grande Canarie.




22 avril 2008 : Le temps pour nous d’accueillir le reste de la famille Château, version « enfants », et de nous remettre en vacances pour les recevoir au mieux. Pour l’occasion, on descend avec Thétys à Pasito Blanco, histoire d’être sur place pour la sortie de l’eau, et de profiter au mieux de l’écart météo qui sévit entre le sud et le nord de l’île. Enfin on sort les maillots de bain et les débardeurs, la cachaça et les jetons du poker, et c’est parti pour 10 jours de détente … !!! Baignades, planche, soirée arrosées, rien ne résiste à nos envahisseurs, qui repartiront avec quelques coups de soleil et des heures de sommeil à rattraper !

7 mai 2008 : Et voilà, il fallait s'y attendre, jaloux de nos bronzages qui s'améliorent de jour en jour, Thétys n'a pas pu résisté et a demandé à sortir de l'eau pour profiter lui aussi de ce grand ciel bleu ... Et comme on ne lui résiste pas ...

Sinon pas de trace de fissure sous la coque, il ne reste plus qu'à chercher par où ça rentre avant de tout renforcer ! Una semana, dos semana ... Allez savoir, dans ce pays où le rythme est tropical. Enfin, on vous rassure, l'hôtel Formule 1 local n'a pas l'air mal ...


12 mai 2008 : Apparemment c'est bien la quille qui a enfoncé le puits dans lequel elle est glissée, donc il faut  juste ... bien ouvrir tout ça de l'intérieur, sécher, et refaire des couches de strate, extérieur et intérieur.

Du coup on va apprendre (ça peut être utile), on renforce les 2 coques (on ne sait jamais), et Bruno a déjà l'aspirateur à la main en prévision de la poussière qui va se déposer partout dans le bateau ...







15 mai 2008 : Las d’être à l’hôtel (!) entre plage et bouquinage, on prend l’avion pour aller visiter les îles canariennes au nord de Grande Canarie qui ne sont pas sur la route du Brésil. Deux jours sur Lanzarote, avec une journée visite de l'île et notamment le parc de Timanfaya, magnifique, lunaire, entre champs de lave et cratères … Et une journée à parcourir Graciosa, la petite île au nord (15mn de ferry) chaudement recommandée par tous ceux qui s'y étaient arrêté. Et pour cause, on a fait le tour en 4h de VTT, transpirants et ravis. Ensuite 3 jours à Fuerteventura, beaucoup trop, vu que ça nous a beaucoup moins plus : pas très beau, plus grand donc beaucoup de kilomètres, très désertique mais sans charme. Sauf le vent, permanent, qui m'a permis de tirer quelques bords hier après-midi. Un paradis pour les planchistes, en fait.

20 mai 2008 : Ça y est, Thétys a été remis à l'eau ce matin, et il est presque propre : j'ai terminé notre coque et le carré, le reste attendra demain (haba non, finalement, je finis aujourd’hui, il paraît que c’est mieux …), et Bruno tout l'extérieur. Pas mal de poussière blanche des travaux et des 2 semaines passées à l'extérieur dans le chantier, c'est galère et il faudra s'y remettre en plusieurs fois. Mais comme dirait l'autre, on n’a que ça à faire ... A nouveau amarrés dans la marina de Pasito Blanco, il est l’heure de décider de la suite de nos aventures !

Ces journées de « vacances » nous ont laissé beaucoup de temps pour réfléchir à la suite (entre 2 visites, 2 bouquins et 2 parties d’échecs). On a de plus en plus l'impression que nos pérégrinations canariennes et éventuellement futures cap verdiennes sont là pour « meubler » en attendant la transat. L’absence de mouillages (autre que « rouleurs » ou « de jour » recensés dans les guides spécialisés), le manque des quelques degrés dans l’eau et dans l’air qui séparent les Canaries des Tropiques … l’envie de traverser pour retrouver ces conditions que nous recherchons depuis le départ nous font tourner la tête de l’autre coté de l’Atlantique. Mais la saison ne se prête pas à une descente au Brésil, puisque la météo à cette période est faite de vents de sud (donc de face) à partir de l’équateur, ce qui n’est conseillé par personne. Nos regards se tournent donc plus au nord : les T&T (les fameuses Trinidad et Tobago), situées par 10°Nord, sont suffisamment nord pour éviter les vents de sud, suffisamment sud pour ne pas se retrouver aux Antilles en période cyclonique (qui démarre en juin) … Reste donc  le fait d’arriver en pleine saison des pluies (!), mais les îles vénézuéliennes (des Testigos à Tortuga) ne sont pas loin et sont réputées pour leur sécheresse toute l’année !

Alors c’est décidé, on trace !

23 mai 2008 : Bonben voilà, ça y est, c'est fait ..................................... on a navigué tous seuls (Et oui, ça paraît bête hein, mais c'est comme ça la vie, dès fois, surprenant. Donc notre tourdumonde à 2 a en fait démarré le 23 mai 2008) !!! Le temps de remonter à Las Palmas, pour profiter au maximum des services locaux en vue de préparer la transat, et notamment … le plus beau centre commercial Carrefour (on a cherché en vain un magasin Metro histoire de voir s’il n’y aurait pas un portique RFID à installer) de l’île : 2  heures de courses, 3 caddys, 70 litres d’eau et divers liquides, 10 kilos de pâtes et riz, quelques douceurs … il ne nous faut que 4 heures pour ranger tout cela, trouver une place pour chaque boîte, et être capable de la retrouver en temps voulu. Un passage chez Mac Do (on ne sait pas quand sera le prochain), et nous sommes prêts !

25 mai 2008 : Nous partons demain pour Ténérife (sur la route), pour un départ transatlantique probablement fin de semaine prochaine. Avec une route plus ou moins directe ou incurvée vers le Cap Vert, selon la météo, l'avis du routeur, nos horoscopes respectifs ... En tous cas, un minimum de 2673 milles, soit 5h23 d'avion, ou entre 15 et 22 jours pour Thétys, environ ...

On a des provisions pour 2 mois, donc pas de stress !

ACCÈS      AUX        PHOTOS     DE LA       NEWS