THETYS - news090610
le VOYAGE DE THETYS
betn photos recettes presse news localisation blogscopains bato index
LA NEWS DU 10 JUIN 2009

Transpacifique en 19 jours


Jeudi 14 mai, nous levons l’ancre pour notre grande traversée du Pacifique, environ 3000 milles (5400km) pour rejoindre les Gambier, tout au bout du bout de l’archipel des Tuamotus. Une nouvelle aventure d’environ 3 semaines. Les conditions météo annoncées sont correctes, sauf à l’arrivée où on tombe au début de l’hiver austral (par 23° Sud), mais d’ici là nous serons peut-être des marins aguerris …



On expérimente aussi une nouvelle façon de naviguer puisqu’Eliane et Denis, sur leur catamaran Byzance, décollent en même temps que nous, avec pour objectif d’essayer de rester à proximité, autant pour le confort moral que pour la sécurité.

15/05/09 - Les 2 premiers jours sur une route assez sud nous permettent de bénéficier d’un bon courant, mais la navigation « au près » est assez rapide et peu confortable.

Bruno pêche une super dorade coryphène de plus d'1m de long et 6kg !!! Et comme Byzance est à 4 milles derrière nous, on les laisse revenir pour leur passer quelques darnes bien fraîches au bout d'une corde et d'une bouée, atypique !


16/05/09 - On a tourné à droite à la 3524ème vague et nous voilà maintenant avec le vent qui vient de derrière, et notre ami le spi rouge qui a repris sa place. Bon bien sûr ça va moins vite, mais on retrouve le calme et la chaleur de la navigation portante, comme on aime.

Grand tournoi du Pacifique … Bruno et Denis s'affrontent aux échecs par VHF interposées ! Mais personne n'a encore pris l'avantage.

2ème dorade, 7kg !, et 2ème livraison à Byzance ! Epique !


17/05/09 - Première tâche chaque matin : récolter la pêche échouée sur le pont et le trampoline durant la nuit : 12 calamars et 6 poissons volants aujourd’hui, déjà tout secs, beurk !

Le vent remonte, Thétys file, Byzance s’éloigne un peu, à une vingtaine de milles derrière, on reste en contact mail, deux fois par jour.


19/05/09 - Nous bénéficions d'un petit vent bien présent, et de travers, qui nous lève une petite houle bien croisée. Evidemment ça se renforce la nuit ... Donc on a mis nos envies de confort au fond du placard à ciré puisqu'on a ressorti les cirés pour la nuit, et on trace, à 7,5 nœuds minimum !!!

La partie d'échecs entre les hommes avance, doucement, par SMS satellite cette fois, Byzance n’étant plus à portée de VHF. Bruno a un léger avantage (et je suis objective !).





21/05/09 - Vent aux abonnés absents … Et voilà, notre apprentissage de marins salés-pas rasés-raviolis n'aura duré que 6 jours ... Ensuite, le vent est tombé, progressivement nous permettant quelques bonnes heures (et nuit) sous spi, puis plus rien du tout. Nada. Que dalle !!!

Donc ... moteur, ça tourne ! Et comme c'est ultra calme, on en profite pour faire des maths ... 1000 milles parcourus sur cette traversée du Pacifique, 1ère semaine bouclée, 1 à 4 aux échecs du bord, 1ère tresse à la Kopernik, 1ère pizza à la mamma, 2 à 2 avec les poissons (2 pêchés, 2 rapalas portés disparus) ...

On profite d’un changement de moteur (on tourne sur un seul, en alternance) pour tout couper … Effet garantie, silence absolu, bleu immense, seuls sur terre … Moment mystique !

C'est ça la transpac, c'est long, c'est difficile, on souffre beaucoup, mais on se soigne ...!!!




24/05/09 - Après 3 jours de pétole, le vent est finalement bien revenu, on joue avec les voiles pour bien avancer le jour et essayer de se reposer la nuit en ralitissant un peu ...

Byzance a finalement pris une journée de retard (100 et quelques milles) dans la zone de pétole, préférant le doux froufrou du gennaker à 4 nœuds au ronron du Volvo à 6 nœuds …

Cela n’empêche pas Denis de roquer et de surprendre Bruno. Le suspense est à son comble.

25/05/09 - Nous sommes posés (mais en mouvement) quelque part au milieu du Pacifique, vers le 11ème degré sud et le 117ème degré ouest ... L'eau est toujours d'une couleur incroyable, le ciel au bleu le jour.

Je continue à piller la bibliothèque pendant que le pêcheur reconverti (rapporté au nombre de rapalas et hameçons perdus, le kilo de coryphène se fait cher dans le coin) travaille son livre sur le « Bonheur ».

On avance bien, on s'envoie des mails avec Byzance qui se maintient à 150 milles derrière nous, c'est très sympa d'être dans le même coin et de partager les mêmes conditions, nos impressions, nos recettes, la vie quotidienne ! La partie d’échecs est malheureusement stoppée d’un commun accord suite à des vagues un peu trop joueuses et  qui ont tout chamboulés les jeux.


26/05/09 - Jamais contents !!! C’est sûr, le vent est revenu, super ! Mais pourquoi avec cette orientation ??? Il reste environ une semaine, avec ce vent travers, on fait du kilomètrage mais version essorage. Et il paraît que ça va se renforcer à partir du 31 ... Ouaaaaaaaaaaaaaiiiiiiiiiiiiiiss !

Comme on n'a pas le choix (Souchon l'a bien dit, "on n'a pas assez d'essence pour faire la route dans l'autre sens", « faut pas qu’on réfléchisse ni qu’on pense », « il faut qu’on avance »), on fonce, avec nos raviolis et nos saucisses-purées bien calés au fond de l'estomac, les yeux rivés sur l'atoll de l'arrivée, qu'on espère atteindre mardi 2 juin !

Trop secoués, les échecs sont remisés, ainsi que le livre de cuisine ...


28/05/09 - Petite accalmie, le temps de ressortier le jeu d’échecs et la pâte à pizza … Un peu de calme avant la dernière ligne droite qui s’annonce assez musclée.

Nos amis-bateaux de Pascaux et Milo One, fraîchement arrivés à Fakarava aux Tuamotus, nous appâtent à grands coups de mail, pour qu’on fasse l’impasse sur les Gambier et qu’on les retrouve au plus vite. Pancakes chauds, glaces au chocolat, atoll à l’eau translucide, apéros, planche et pêche, aucun argument n’est laissé de coté pour nous tenter … on résiste, il faut ajouter 5 jours de navigation … et oublier les Gambier … Décision reportée !

30/05/09 - Journée difficile. Alors que le thermomètre interne affiche 39° suite à une infection mal contrôlée, le vent monte et nous menace de grains toutes les deux heures. Calfeutrage, sac de couchage, musique, petits films sur l’ordinateur, la navigation prend des allures d’hibernation, alors que dehors ça s’agite fort, et que les vagues de travers enflent et claquent la coque avec une régularité usante. Serrer les dents, patience, la distance à l’arrivée diminue régulièrement, et Byzance, plongé dans les mêmes conditions, nous soutient moralement par mails interposés.



01/06/09 - Thétys à J-1 !!! Et heureusement ! On savait que la fin allait être un peu difficile, mais 20 noeuds travers, ce n'est vraiment pas le pied, nous obligeant même ce matin à nous dérouter en abattant pour arrêter de claquer les grosses vagues. Direction Pascaux + Milo ??? Nous sommes trop près du but, et la fièvre toujours pas redescendue mérite d’être traitée au calme et au plus tôt. Enfin cet après -midi le vent est redevenu conforme aux normales saisonnières, faisant aussi baisser les vagues en conséquence, et on est sur la route à une vitesse nous permettant d'arriver demain. On s'accroche !

02/06/09 matin - Nous y voilà ... presque ! 19 jours difficiles pour apercevoir ce matin les îles des Gambier au loin.

Plus très loin, puisque seulement 30 petits kilomètres nous séparent de la barrière de l'atoll.



02/06/09 15h - Arrivés !!! Cet après-m' à 15h, on a découvert le paradis ... on a jeté l'ancre au milieu d'un paysage semi-montagneux, tout vert et reposant après tout ce bleu et toutes ces vagues ...

Quelques bateaux autour de nous, quelques autochtones croisés lors de notre petit tour à terre, le temps de faire quelques pas et de trouver des œufs frais pour une ... soirée crêpes à bord, bien méritée en attendant l'entrecôte frites et le champagne avec Byzance qui doit arriver demain.

COntact : thetysmail@gmail.com