THETYS - news100115
le VOYAGE DE THETYS
betn photos recettes presse news localisation blogscopains bato index
LA NEWS DU 15 JANVIER 2010
COntact : thetysmail@gmail.com

Suite et fin aux Iles-sous-le-Vent : Huahine, Tahaa et Raiatea


Après Bora Bora, nous sommes revenus quelques dizaines de milles à l'Est pour découvrir les autres Iles-sous-le-vent que nous avions aperçues en allant à Bora. L'immense lagon qui encercle Tahaa et Raiatea, et celui de Huahine, nous accueillent pendant deux mois, tous les deux puis en famille pour les fêtes de fin d'année.

Et nous nous régalons de la variété offerte par ces trois îles si différentes.

Les mouillages en eau claire ou baie profonde, les retrouvailles avec la pêche, la planche, les îles montagneuses et vertes, les baies abritées qui s'enfoncent dans des vallées boisées. Et Les passes pour rentrer s'abriter dans les lagons, que se partagent pêcheurs et surfeurs au coucher du soleil.

Seule la côte est parcourue par une route desservant les maisons étalées le long du littoral, où l'on peut se promener, croisant les locaux qui prennent l'air sur les terrasses pendant que les gamins jouent en short et pieds nus, entre les chiens apeurés et les cochons affamés.

On trouve aussi quelques petits villages ravitaillés par les goélettes, ou plus sérieux : la marina Apoiti de Raiatea où il est interdit de consommer de l'alcool et du pakalolo (voir la photo), et le Taravana Yacht Club à Tahaa, escale obligatoire du mardi soir ! Uturoa à Raiatea est la 2ème plus grande ville de Polynésie, avec ses pick-up rutilants et son marché coloré, où l'on peut ré-approvisionner les réservoirs de gasoil et la cambuse. On passe aussi à Fare sur Huahine où les grands-mères vendent les produits du jardin sur le bord de la route principale ... Local !






La Polynésie est synonyme de rencontre. On met les pieds à terre, tutoiement de rigueur, et c'est parti. Pour un week-end version polynésienne chez Moïse et Huguette, qui nous ont accueillis pour partager leurs repas en famille et avec le voisinage, bière à toute heure, et pétanque pour les sportifs. Désirée et Charly, qui marient la vanille avec talent et "à l'ancienne" nous ont montré leurs secrets, et ont rempli nos soutes avec leurs fruits et légumes "du jardin". Nature à volonté !


Quant à Richard et Lovina, ils transforment le Taravana Yacht Club en une vaste famille où il fait bon danser (et surtout admirer les spécialistes locaux de tous âges) le mardi soir, ou s'amarrer les jours de mauvais temps, pour partager discussions et expériences enrichissantes et toujours joyeuses.


Sans oublier Léo et sa petite famille, de la fondation Hibiscus à Tahaa, qui protège les tortues locales en complément des lois existantes. Léo rachète les tortues prises dans les filets des pêcheurs pour éviter qu'ils ne les mangent, et les héberge le temps qu'un Gentil Navigateur s'investisse pour en baptiser une, puis l'embarque (une fois pesée et baguée) pour la remettre à l'eau dans le lagon ou au large, selon son âge. On a souhaité une longue vie aux tortues "Thétys" et "Tchuda Popka".


Des souvenirs, des images, des moments que nous ne sommes pas près d'oublier. Mais la saison cyclonique démarre, et les lagons se sont sérieusement réchauffés : 32°C sous les quilles de Thétys ! Il est temps d'aller voir un peu plus au nord-est si les Marquises sont bien "hors zone cyclonique" comme on dit par ici.