THETYS - news101110
le VOYAGE DE THETYS
betn photos recettes presse news localisation blogscopains bato index
LA NEWS DU 10 NOVEMBRE 2010
COntact : thetysmail@gmail.com

Suvarow, des rangers au paradis


2ème escale, après quatre jours de navigation avec un vent correct mais une houle croisée assez désagréable, nous arrivons à Suvarow, atoll isolé qui fait partie des îles Cook (néo-zélandaises). Un peu crevés par notre navigation, nous sommes accueillis par James et Apii, les deux rangers qui montent la garde 6 mois sur 12 (hors période cyclonique). Ce sont deux authentiques polynésiens (autant par leur physique que par leur gentillesse), qui nous mettent tranquillement dans le bain, après les formalités obligatoires. Kangaroo, un autre cata déjà croisé à Tahiti et Moorea, abritant un couple de suisses et leurs ados, et qui sont seuls au mouillage à notre arrivée, nous invitent dès le premier soir à partager un risotto de bienvenue.  Pascaux et Colorazul nous rattrapent dès le lendemain, et la navigation ne les a pas plus épargnés que nous. Tournée générale de pancakes bien mérités, les traditions sont respectées !



Pêche, magnifique snorkeling, on passe des heures dans l’eau, malgré les requins, bien présents. Une dizaine de pointes noires tournent à l’arrière des bateaux, intéressés par nos déchets alimentaires (restes de poisson, épluchures de légumes …), très bonne excuse pour ne pas aller gratter la coque, en ce qui me concerne … Mais ils sont aussi dans la passe, et là on rencontre la taille au-dessus : requins gris, pointes blanches, très curieux, voire un peu trop le jour où l’on se retrouve nez à nez avec un gris qui se demande visiblement ce que font deux filles en maillot de bain dans cette magnifique piscine où en principe tout ce qui s’y baigne se mange … L’annexe est à 20m, Pascale me regarde, et me rappelle qu’il ne faut pas avoir peur (le requin le sent et ça l’énerve !!!), et qu’on est un peu plus grandes que ses repas habituels (surtout avec les palmes). Demi-tour discret, palmage en marche arrière, la bestiole ne nous lâche pas de 10cm, on recule doucement vers l’annexe, l’air de rien, ou plutôt en essayant de prendre l’air détaché, puisqu’il n’a aucune raison de s’intéresser à nous … Le saut dans l’annexe est à la hauteur de notre frayeur, et cette expérience nous servira de leçon pour les semaines qui viennent ... On ne lâche plus l’annexe pour ce genre de balade d’ambiance …



Nous avions eu l’impression en arrivant à Suvarow d’atteindre un atoll du bout du monde, où seuls quelques bateaux « égarés » venaient poser leur ancre avec précaution dans ce lagon peu fréquenté … Après quelques jours et quelques arrivées supplémentaires, nous nous retrouvons à 8 bateaux, dont le 100ème de la saison, soit 20 personnes pour participer au « pot lock » organisé par les rangers. Chacun amène ce qu’il veut, rendez-vous à la nuit pour l’apéro sous l’auvent de la « maison » qui abrite les rangers durant leur séjour. Grande table, grands bancs, installés sous une multitude de drapeaux multicolores. La tradition ici veut que chaque bateau laisse une trace de son passage, colorée de préférence. Et nous respecterons la tradition, avec Pascaux et Colorazul. Apii nous convie au repas après une prière en anglais et en polynésien, puis sort sa guitare … Soirée magique où les conversations s’entrecroisent en anglais et en français, repas de rois notamment avec les kaveus attrapés lors de l’équipée de la journée, ambiance détendue, et rhum arrangé pour tous !

Durant toute cette semaine, Apii et James emmènent régulièrement les uns ou les autres pour découvrir leur atoll : motu aux oiseaux, chasse aux kaveux, aux langoustes … Mais pour la pêche dans la passe, c’est encore une fois Bruno et Pascal qui assurent, accompagnés par Michel ou Hervé, pour leur sécurité. Nos deux hommes vont battre leurs records ici, avec un thon de 18 Kg pour Bruno et un de 15 pour Pascal, ce qui permet d’alimenter tout le mouillage en poisson frais. Seul point négatif à toutes ces fins d’après-midi nourricières, le coût en matériel, puisqu’au final, une bouée, deux flèches et surtout le beau fusil en bois de Pascal auront été emportés à jamais par 2 énormes thons dont un de près de 40 Kg... La chasse au Gros est différente de la pêche aux perroquets … En espérant qu’un jour ils ne seront pas perdus pour tout le monde.



Puis encore une fois, profitant d’un créneau météo optimisé, nous quittons Suvarow. Une semaine bien remplie d’activités nautiques, de rencontres avec de nouveaux bateaux, et surtout de la rencontre avec nos deux rangers qui rendent cette escale si atypique aussi accueillante et unique. James, Apii, encore merci pour ces beaux moments partagés ensemble.